lundi 19 décembre 2011

Mort du bien et du mal

Les décès ce week-end de Vaclav Havel et de Kim Jong-il nous offrent à la fois une opposition et un rapprochement saisissants. C’est un peu le bien contre le mal : la soif de liberté d’un côté, le délire du pouvoir et de l’asservissement de l’autre. L’annonce du décès du « cher leader » par une présentatrice en larmes et vêtue de noir illustre bien la folie dans laquelle la Corée du Nord est plongée. Avec Vaclav Havel (prononcer Vaslav, s’il vous plaît, comme les Tchèques), c’est la belle et opiniâtre lutte contre le totalitarisme que l’on peut honorer, de la part d’un dramaturge-président qui aura su faire passer son pays du totalitarisme à la démocratie sans verser de sang, avec la Révolution de Velours. Espérons que la Corée du Nord connaisse un jour le desserrement de l’étau et le bonheur fragile de la liberté. Tous les peuples la méritent.

2 commentaires:

  1. http://www.oilpaintingsgallery.net
    I beloved as much as you will obtain carried out right here. The caricature is attractive, your authored material stylish. however, you command get bought an edginess over that you wish be delivering the following. in poor health certainly come more before again as precisely the similar just about very regularly inside of case you protect this hike.

    RépondreSupprimer
  2. http://www.oilpaintingsgallery.net
    Thanks for carrying any time to talk about this, I believe strongly about this and love learning read more about this subject. If it is possible, while you gain expertise, would you mind updating internet site with a lot more information? This can be very great for me. My take care, Willodean.

    RépondreSupprimer