samedi 3 décembre 2011

Élastiques abandonnés

Quand on arpente les trottoirs de Paris, on peut apercevoir, tous les jours, des élastiques jetés sur ces mêmes trottoirs. De quelques millimètres de large, d'environ sept à huit centimètres de diamètre, ces élastiques sont tous du même modèle. D'où viennent-ils ? Quel a été leur usage ? Ont-ils servi de signes à quelques malfaiteurs en quête de cambriolage, à quelques espions pour faire passer leurs messages ? Pas du tout. À force d'arpenter les trottoirs de Paris, j'ai fini par percer le mystère. Ces élastiques sont utilisés par les facteurs pour tenir ensemble tous les courriers destinés à une même adresse. Une fois ces courriers insérés dans leurs boîtes à lettres respectives, les facteurs jettent ces élastiques sur la voie publique, et les abandonnent à leur sort, sans faire montre d'aucune reconnaissance pour le service rendu. Le facteur écologique ne semble pas intervenir dans le comportement de ces préposés : jet d'objet sur la voie publique, gaspillage de ressources (il serait facile de garder ces élastiques pour la tournée du lendemain). Le facteur économique ne semble pas non plus compter : si cette pratique est courante dans tout Paris, chaque jour (sauf dimanche et fêtes), toute l'année, pour tous les facteurs, quel est le coût de ce gaspillage ? En ces temps d'économies tous azimuts, La Poste aurait besoin d'un gros élastique pour resserrer sa gestion des ressources.

1 commentaire:

  1. http://www.oilpaintingsgallery.net
    Located your report very interesting indeed. I actually experienced examining it and you simply make fairly some good details. I am going to bookmark this web site to the foreseeable future! Relly excellent write-up.

    RépondreSupprimer